Max Wyse

Profil de l'Artiste

Le travail de Max Wyse se caractérise par une technique et une iconographie particulières. En effet, il s’inspire d’une technique ancestrale de peinture sur verre pour réaliser ses œuvres. L’artiste peint directement au dos d’une feuille d’acrylique (plexiglas) sur laquelle il travaille successivement chacun des registres, en commençant par le dessin du premier plan. Il est donc forcé de travailler ses œuvres à rebours, contrairement à de la peinture sur toile. D’abord utilisé comme canevas, le plexiglas devient le scellant de l’œuvre, car c’est la version inversée de ce qui est peint qui est exposée aux regards.

La démarche de Wyse est celle d’un archéologue : il cherche et collecte ce qui l’inspire. Il s’intéresse tout particulièrement aux emblèmes et aux signes visuels qui relèvent du domaine culturel. Son travail porte essentiellement sur l’idée que le corps humain est un réceptacle aux mondes minéral, végétal et animal. La figure humaine, même si elle devient le lieu d’un métissage entre les différentes espèces du monde vivant, reste toujours un thème central. Il conçoit le corps humain comme un véhicule permettant de voyager à travers les cultures et, de la même manière que celles-ci évoluent à travers l’histoire de l’humanité, ses corps se mutent en êtres mythiques où sont rassemblés divers symboles glanés ici et là. Il en résulte une mythologie toute personnelle à travers laquelle Wyse tente de trouver une façon de représenter ce qu’il y a de primitif dans le monde vivant. Les thèmes de l’animalité, de l’essence et des origines sous-tendent toute sa pratique artistique.

Max Wyse est né en 1974 en Colombie-Britannique et vit et travaille à Montréal depuis plusieurs années. Son travail a été présenté notamment à Montréal, Paris, Vancouver, Toronto et New York. Ses œuvres font partie de plusieurs collections privées et publiques, dont celle du Musée régional de Rimouski, de la Collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, la Banque nationale du Canada, le Cirque du Soleil, Montmart Fund et Giverny Capital et Senvest.

2013La Presse | Éric Clément
 Coups de gueule en quarantaine | 29 avril
 
2012Akimblog | Isa Tousignant
 Max Wyse at Galerie Trois Points | 6 novembre
 
2012CULT#MTL | Rachel Levine
 Psych out : Winnie Truong and Max Wyse | 18 octobre
 
2010Ovni Magazine | Annie Lafleur
 Devenir le jardin | 1 avril
 
2008Canadian Art Online | See it
 Max Wyse - Naive no More | 24 avril
 
2008Spirale | Emmanuel Galland
 Entretien avec Max Wyse - La bête humaine | 1 janvier
 
2007The Hour | Isa Tousignant
 Super Human | 25 janvier
 
2007Galerie Plein Sud | Luis de Moura Sobral
 L'homme 100 têtes à la recherche du réel | 1 janvier
 
2005Le Devoir | Bernard Lamarche
 De visu - cadavres exquis | 5 novembre