Exposition solo

du 8 mai 1999 au 5 juin 1999

Exposition

Après avoir participé à l'exposition de Fugue et de Passion au Musée d'art contemporain de Montréal, à une exposition solo à la Galerie en février 1998, Marc Séguin recoit le prix Pierre-Ayot 1998.

La liberté avec laquelle travaille Marc Séguin, jeune artiste récipiendaire du Prix Pierre-Ayot 1998 est manifeste à plusieurs égards. Tout en conservant l'aspect hétérogène des oeuvres sur toiles qui tisse en quelque sorte la signature de l'artiste, les travaux plus récents de celui-ci, qu'il présentera à la Galerie du 8 mai au 5 juin 1999, sont en rupture avec d'antérieures productions. On y retrouvera, certes, des motifs de son habituelle imagerie, des surfaces jouant avec le dépouillement mais si l'esprit dans lequel Séguin travaille fut celui de l'enfance, on dira que l'enfant a décidé de penser un tantinet le monde...sans le prendre au sérieux.

Sans gravité, aucune, Marc Séguin questionne en quelque sorte l'essence des choses qu'il représente. Les surfaces sont actuellement, de plus, marquées par l'arrivée d'une palette colorée enrichie. De cette façon, d'auto-réflexives, les oeuvres de l'artiste sont plus expressives, demandent à l'oeil qu'il use de son temps, ne se livrent pas d'emblée. Chacun saura reconnaître dans ces oeuvres, tout le plaisir du geste que transpiraient les travaux antécédents. Avec Séguin, pas de rejet d'une technique, d'un motif, d'une "façon". Les toiles de Marc Séguin sont, nul doute possible, le lieu d'un étonnement que seul peut rendre sa spontanéité réfléchie.