Galerie Trois Points @ Toronto

du 4 février 2012 au 24 mars 2012

Exposition

Galerie Trois Points @ p|m Gallery  est le second volet du projet d’échange d’expositions entre les deux galeries qui présente chez p|m Gallery des œuvres de David Gillanders, Mathieu Lévesque et Max Wyse. L’idée même de cet échange est venue d’une conversation entre les directrices des deux galeries, Émilie Grandmont Bérubé et Powell MacDougall, qui soulevaient l’importance d’un dialogue plus soutenu entre la peinture des scènes montréalaises et torontoises.  Leurs artistes partagent clairement un intérêt pour la matérialité de la peinture et une expérimentation de nouveaux procédés d’application de la matière.

Mathieu Lévesque s’intéresse à ce type de peinture qu’il qualifie de subsculpturale, jouant la matérialité jusqu’aux limites de la sculpture. Sa pratique pourrait donc se définir comme de l’abstraction à la fois processuelle et formaliste, questionnant d’un regard ludique la forme et l’espace pictural, les matérialités de la peinture.

Le travail de Max Wyse se caractérise par sa technique et l’iconographie particulière qu’il met en scène. L’artiste peint directement au dos d’une feuille d’acrylique (plexiglas) sur laquelle il travaille successivement chacun des registres, commençant par le dessin du premier plan, et travaillant littéralement à rebours. La démarche de Wyse est celle d’un archéologue : il cherche, collecte et thésaurise ce qui l’inspire. Son travail porte essentiellement sur l’idée que le corps humain est un réceptacle aux mondes minéral, végétal et animal.

David Gillanders s’intéresse aux limites naturelles de la perception et à l’inévitable imperfection de notre compréhension des choses. C’est ainsi qu’il cherche à capturer ce décalage imparfait entre la réalité et le rendu qu’en font nos sens à travers une peinture qui joue de délicatesse et de fluidité. Récemment, Gillanders a exploré les idées de cartographie et de cosmique à travers une série d’huiles sur toile qui se déclinent comme autant de petits univers, ou comme aime le dire l’artiste, de cartes sans légendes.

Si vous n’avez pas eu la chance de visiter le premier volet de l’échange d’expositions présentant le travail des artistes torontois William Griffiths, Meghan McKnight et Amanda Reeves à Montréal, vous pouvez retrouver des images de l’exposition sur le site web de la Galerie Trois Points.